Roumanie-Maramureş-Baia Mare

NAYA NASR – membre de l’Association Roumanie Levant

 « Ce sont les racines qui définissent notre appartenance ou les ailes ont leurs mots à dire ? »        Matei Vișniec

Il suffit de taper la touche ” enter ” sur le clavier de l’ordinateur  pour être enchanté par les images des paysages splendides , des églises en bois dont la plupart font partie du patrimoine mondial, des plaines vertes avec des centaines de meules de foin, les plus parfaites du monde.  Pourtant, mes quelques lignes ne vont pas parler de ce paradis qu’est le Maramureş ni de sa culture rurale mais de son âme!

Les ROUMAINS, les HABITANTS, les PAYSANS

Ce fut un mois de février;  Un premier avion m’emporte vers Bucarest un second vers ma destination finale Baia Mare.

Baia mare est la capitale et la porte du Maramureş et fut autrefois une terre de mines.

A peine le pied en dehors de l’avion un froid glacial me réchauffe le cœur ; une chaleur me remplit le corps et le cœur et une première question : comment un air aussi froid peut être aussi chaleureux…

Un petit aéroport où on se sent attendu avec impatience ; peut- être c’est la cause…

Un sentiment de retour m’envahit et pour un moment je me demande si je rentre chez moi …un nouveau moi …

Un séjour pas trop long pendant lequel j’ai avancé vers le beau passé de cette partie du monde. Ici les gens sont simples mais leur simplicité est complexe.  Ici la politesse gouverne les actes de tous les jours et l’héritage national est vivant. Il suffit d’observer les gens. Ces paysans pour qui le passé malgré ses difficultés est si important qu’ il cohabite leur présent :

A Maramureş la tradition est une routine journalière.

Voir des paysans en habits traditionnel c ‘est fréquent ; manger des plats traditionnels c’est évident !    Ici le bois est omniprésent : des ustensiles de maison , des portes sculptées , des églises, des instruments de musiques, il est témoin de la virtuosité des paysans.   Ici les gens vivent en harmonie avec la nature et elle ne leur fait pas peur,elle les amusent.   Les forêts sont les berceaux des plus belles légendes et les longues journées de travails  sont ornées  des plus belles fêtes. Ici chaque jour on célèbre quelque un ou quelque chose, comme pour mettre fin à une longue journée de travail en JOIE …

Ici se trouve l’unique cimetière Joyeux du monde à Sǎpânța…même la vie se termine en JOIE…   Voilà un premier voyage ou plutôt un retour vers un nouveau passé. Un regard diffèrent, une vision positive, une nouvelle façon de vivre la vie et la mort.

MERCI à tous les habitants de cette campagne culturelle à tous les Roumains et surtout la famille Atzberger  qui fut mon premier guide.

GRẦCE Ằ VOUS JE NE CESSE DE RETOURNER…

Advertisements

Published by

orient romanesc

Suntem o revista culturala romaneasca din Orientul Mijlociu.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s